www.productosdearagon.comwww.todonieve.com
Anglais Espagnol
 DÉCOUVREZ L'ARAGON
  Où aller et que voir?
        Localités
        Espaces naturels
 
 Parcs Culturels
 Parcs Naturels
 Parqs Nationaux
 Zones protégées
 Paysages et eau
 D'autres Zones
Les Rivières
  
        Patrimoine
        Loisirs et Culture
   Que faire?
   Où manger?
   Où dormir?
   Comment y arriver?
 
 CONNAÎTRE L'ARAGON
    Histoire
    Légendes
    Géographie
    Économie
    Aragonais Illustres
    Reportages
    Terre de ...
    Intérêt Touristique
 
 
 
 
Routes CAI en Aragon |   Visites Virtuelles   |   Galerie de Photos    |      Cartes   
Chercher: dans: Recherche avancée
Jaca Les Rivières /Aragón
Aragón

Cette rivière, qui donne son nom à l'ancien royaume et à l'actuelle Communauté Autonome, prend sa source dans le lac glaciaire (ibón) d'Escalar, à 2.092 m d'altitude, et parcourt la partie occidentale de la province de Huesca pour pénétrer après en Navarre et, dans la localité de Milagro, se jeter dans l'Èbre après avoir parcouru 192 Km.. Ses affluents sont : Lubierre, Estarrún, Aragón Subordán, Osia, Veral et Majones. Le bassin de l'Aragon compte une grande diversité végétale qui comprend le pin noir de montagne, le chêne vert, l'hêtre et le sapin, en plus des bois riverains.

La rivière a toujours été utilisée comme passage naturel ; au bord, on trouve des chaussées romaines et une partie du Chemin de Saint Jacques, classé au Patrimoine Mondial de l'Humanité par l'UNESCO.

L'Aragon est une rivière à truites où l'on trouve aussi des barbeaux et des madrillas (Chondostroma toxostoma) dans des zones de puits. Et même s'il existe d'autres rivières avec une plus grande tradition en navatas (radeaux), celle-ci accueillit dans le passé un grand volume de transport de bois dont le monopole appartint aux bûcherons de la vallée d'Hecho jusqu'au XVIIIe siècle. C'est par ce système qu'on transportait jusqu'à l' Ebre et de là à Tolosa tout le bois issu de cette zone.

Les terres irriguées ne sont pas très abondantes au bord de l'Aragon mais les plus importantes sont celles de la zone de Jaca, arrosées par l'Aragón Subordán et par le Veral. Cependant, ce sont au nombre de 100.000 les hectares irriguées avec l'eau de l'Aragon par le biais du système d'irrigation de Las Bardenas, dont le projet et les demandes datent de plusieurs siècles mais qui n'a été mis en place qu'en 1960, lors de la construction du barrage de Yesa.

Il faut remonter au deuxième millénaire pour trouver les premiers établissements humains néolithiques dans cette zone, mais il faudra attendre les documents écrits par Strabon pour avoir des informations sur les habitants de Iaca, un peuple belliqueux en affrontement constant avec les suessetanos, fait dont les Romains profitèrent pour s'allier à ceux-ci affin de vaincre ceux-là. À partir de ce moment-là se, des voies de communication avec la Gaule furent établies en forme de chaussées et de ponts, la vallée de l'Aragon et ses affluents faisant partie du réseau des célèbres chaussées romaines construites dans tout le vaste empire.

Mais ce n'est qu'au IXe siècle que la rivière et le territoire l'entourant commencèrent à être reconnus comme Aragon; c'est l'origine carolingienne du comté naissant qui disparut lors de la naissance du royaume d'Aragon gouverné par Ramiro I. Cependant, le moment de la plus grande splendeur se développa au XIe siècle sous le règne de son fils, Sancho Ramírez, qui fit de la rivière Aragon un tronçon essentiel du Chemin de Saint-Jacques lors de l'établissement de la capitale du royaume à Jaca, ville dans laquelle les pèlerins mettaient le point final à leur première journée du Chemin en Espagne.

Dans ce but, il établit une vaste infrastructure en améliorant la route du col de Somport, en construisant des voies, des ponts et des hôpitaux et en offrant une protection légale aux pèlerins. En échange, il bénéficiait de l'apport humain et économique que cela rapportait et qui fit de la ville de Jaca un bourg fleurissant qui grandit rapidement grâce à l'arrivée en masse de marchands et d'artisans. C'est pendant cette époque de splendeur (dernier tiers du XIe siècle) que commencèrent les travaux de la Cathédrale de Jaca qui devint une référence pour d'autres constructions romanes dans l'ouest de l'Espagne. Dans le cloître de cette cathédrale se trouve le Musée Diocésain qui compte des exemples magnifiques de l'art sacré des villages de sa diocèse.

Mais pour rester fidèles au parcours du Chemin de Saint-Jacques on va suivre la rivière dès sa source en prenant la randonnée GR- 65-3 . On entre en Espagne et en Aragon par le col de Somport pour aller après vers la station de sports d'hiver d'Astún, d'où l'on peut avoir une magnifique vue panoramique sur la vallée de l'Aragon. On descend après vers Candanchú, où Sancho Ramírez construisit l'hôpital de Santa Cristina, et avant d'arriver à Canfranc-Estación on peut voir en haut Coll de Ladrones, une construction fortifiée du début du XXe siècle, -actuellement une propriété privée- et, une fois dans le village, il faut visiter la Gare Internationale, un ouvrage magnifique des années 1920, classé Monument Historique et Artistique par le Gouvernement d'Aragon.

En suivant le cours on arrive à la tour appelée Torre de Fusileros –début du XXe siècle- qui, après une restauration, est le cadre d'une exposition permanente sur les travaux du tunnel international, très près de Canfranc Pueblo dont on peut aussi visiter le Pont Médiéval. La localité suivante est Villanúa, un village de charme dont le quartier ancien invite à la promenade. On peut aussi visiter l'église ou, aux environs, les grottes de Las Güixas. Castiello de Jaca, une localité traversée par la GR-15, nous offre deux possibilités : pénétrer dans le labyrinthe des rues ou traverser la rivière dans la vallée de Garcipollera, au début de laquelle se trouve l'ermitage roman de Santa María de Iguacel.

Pas très loin de là se trouve la ville de Jaca où la rivière Aragon tourne vers l'ouest, vers la Canal de Berdún. En suivant l'itinéraire du Campo de Jaca, on trouve deux ponts sur l'Aragon : celui de San Miguel, classé monument artistique national et lieu de passage des pèlerins, et celui de Las Grajas, situé en amont, près de l'ermitage de San Cristóbal.

A nouveau en route, on trouve à quelques kilomètres de Jaca le village de Santa Cruz de la Serós, une belle localité dont il faut souligner les deux églises romanes, l'église monastère de Santa María et l'ermitage de San Caprasio. De ce point-là, la route part vers le monastère de San Juan de la Peña. Sur la route de Puente la Reina de Jaca nous voyons le village de Santa Cilia, un passage sur la rivière de l'ancienne chaussée romaine et une importante localité du Chemin de Saint-Jacques. Actuellement, c'est aussi un point de rencontre des amateurs du vol libre.

Un peu en amont se trouve l'impressionnant lac du barrage de Yesa. Au bord, des villages appartenant à la province de Huesca : Sigúes, Escó ou la partie haute de Tiermas dont la totalité des terres de culture furent inondées lors de la construction du barrage. Le nom de cette localité provient des bains romains encore utilisés quand les eaux du lac descendent. Sur la rive droite on trouve quelques localités qui appartiennent à la province de Saragosse : Mianos, Artieda et Ruesta, un village récupéré par le syndicat CGT comme centre de vacances.

A partir de là, l'Aragon pénètre dans les terres navarraises en traversant les localités de Sangüesa, Cáseda et Carcastillo, et elle ne regagnera le territoire aragonais que pour arroser les champs de Novillas.

  • Source: Ibón (lac glaciaire) d'Escalar, à 2.092 mètres d'altitude.
  • Embouchure: Èbre (à Milagro Navarre) à 310 mètres d'altitude.
  • Longueur: 192 Km.
  • Bassin: 8.550 Km2.
  • Affluents/rive gauche: Canal Royal, Izas, Gas et Onsella.
  • Affluents /rive droite: Lubierre, Estarrún, Aragón Subordán, Veral et Esca.

© Prames

© Prames

(suggestions) (envoyez à un ami)
<< retour  

Routes CAI en Aragon · Visites Virtuelles · Galerie de Photos · Cartes 

Une initiative de Caja Inmaculada gérée par CAI Obra Social

Droits d’auteur

Carte Web
Carte Web
Jacetania (La) -Localités de Huesca-
 
   Espaces Nat.
   Patrimoine
   Que faire?
   Loisirs et Culture
   Où manger?
   Où dormir?